Pop-up pour site e-commerce : Focus et conseils

Une pop-up sur un site internet e-commerce peut générer des conversations en masse, ou tout détruire également. Nous sommes ici pour faire valoir qu’elles sont souvent utilisées du mauvais sens (à tort) et elles peuvent au contraire jouer un rôle essentiel pour stimuler l’engagement.

Effectivement, elle peut convenir à certains clients de faire un premier pas vers une vente. Rien qu’un contact, et c’est déjà quelque chose de gagner de votre côté ! En partageant son adresse e-mail, vous aurez au moins une première interaction, sur laquelle vous devez rebondir.

Alors, comment les spécialistes du marketing gèrent les pop-ups ? Comment pouvez-vous utiliser efficacement les pop-ups dans votre stratégie de commerce ? Nous allons tenter de vous expliquer cela, et surtout de ne pas reproduire certaines erreurs (qui pourraient détruire votre business sur internet!) Vous êtes sur le point de le découvrir, mais d’abord, parlons des raisons pour lesquelles les gens ont tendance à détester les pop-ups.

Quelques raisons qui font que les internautes n’aiment pas les pop-ups

Attention à l’utilisation trop étendue !

Souvent, une entreprise déploie des fenêtres contextuelles (= Pop-up) sur un site internet. Le problème, c’est que la plupart vous le propose à chaque occasion possible, afin de capturer et sauvegarder les adresses e-mail des clients potentiels.

La plus flagrante et dérangeante d’entre-elles : La fenêtre contextuelle. Elle apparaît au moment où un visiteur arrive sur votre site, et c’est très gênant. En effet, elle est particulièrement ennuyeuse s’il s’agit d’une première visite, et donc d’une première approche. Un visiteur sans méfiance n’a même pas eu la chance de voir s’il aime l’un de vos produits ou services, que vous lui demandez déjà une adresse e-mail. C’est ennuyeux et cela entravera votre taux de conversion de capture d’e-mails. Nous vous déconseillons donc toutes stratégies marketing forcées, et incohérentes.

Ergonomie : Le mobile est trop souvent mis de côté

De nombreuses entreprises continuent d’utiliser des fenêtres contextuelles en plein écran sur les appareils mobiles. C’est malheureusement très mauvais pour plusieurs raisons. Tout d’abord, ce n’est pas orienté vers une expérience utilisateur optimale. Imaginez-vous rentrer dans une boutique, le vendeur vous observe et vous force une vente. C’est quelque chose que vous n’apprécierez sans doute pas.

Le responsive design est donc fondamental pour l’adaptation de votre pop-up sur un mobile.

Les mots employés : Une mauvaise rédaction de contenu

En matière de marketing numérique et de ventes en ligne, les mots y sont pour beaucoup. Les mots peuvent encourager (ou… décourager) les visiteurs à continuer à naviguer sur d’autres pages de votre site.

Utilisez donc des mots forts et impactant pour les convaincre de cliquer!

3 conseils pour la qualité de vos pop-ups

1. Soyez moins intrusif

Donnez à vos visiteurs une chance de connaître votre entreprise. Définissez un délai pour votre pop-up afin que les gens puissent voir votre site et voir s’il les intéresse avant d’être invités à partager leurs adresses e-mail.  De plus, vous risquez d’être exposé à une pénalité de Google lui-même, si vous ne mettez pas correctement en place un système facile, et non dérangeant pour l’utilisateur.

Effectivement, un moteur de recherche est présent sur internet pour répondre le mieux à des besoins et des questions que se pose un internaute. Mais si cela vous intéresse de savoir toutes les choses à faire, et à ne pas faire pour ne pas affaiblir son référencement, vous pouvez lire un article sur les les pop-ups en SEO

2. Si votre visiteur entre son mail, ne l’ennuyez pas davantage

Vous avez déjà son adresse e-mail. Il n’y a donc pas besoin de créer une deuxième pop-up. Un petit message pour lui dire que son mail est bien envoyé est obligatoire, confirmez-bien le message d’envoi à votre visiteur. Par contre, il serait une erreur de le rediriger vers une autre page du site. Il est donc très important qu’il puisse revenir au contenu du site rapidement, afin de poursuivre sa lecture.

3. Ciblez bien vos pop-ups

Ne vous contentez pas d’afficher la même fenêtre contextuelle partout, il faut au contraire adapter les pop-ups à des sections spécifiques sur votre site vous verrez de meilleurs tarifs d’abonnement.

Si les visiteurs passent un certain temps à regarder la page de l’article d’un produit, c’est éventuellement un signe : Ils sont intéressés (par la vente, ou bien par l’information elle-même). Vous pouvez à ce moment-là, par exemple offrir une remise de prix sur ce produit après un certain temps passé sur cette page, via une fenêtre ergonomique.

Conseils supplémentaires pour utiliser votre outil intelligemment

Nous vous déconseillons d’opter à la fois une fenêtre contextuelle retardée, et en plus de cela une fenêtre contextuelle de sortie demandant des adresses e-mail. Si les visiteurs ont dit non à la première, pourquoi changeraient-ils d’avis avant de partir ?

En outre, il existe un cas d’utilisation énorme et sous-estimé pour les fenêtres contextuelles d’intention de sortie : l’abandon du panier, en particulier si la valeur du panier d’un client est élevée. Soyez innovant, car je suis sûr que vous pouvez trouver une idée qui accrochera votre utilisateur. Par exemple, une petite idée : Si l’acheteur potentiel a une valeur de panier importante et se déplace pour sortir lors du paiement, vous devriez par exemple offrir une remise afin de finaliser sa transaction.

Les pop-ups sont un bon moyen de développer votre liste d’abonnés, mais elles doivent être créées et utilisées de manière appropriée et avec une stratégie. Faites de petits pas et ajoutez de la complexité une fois que vous avez appris ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas avec votre public cible. En d’autres termes : testez, révisez et testez à nouveau.

Pour créer une campagne de pop-ups, vous devez avant tout respecter certains points :

  • Retardez les fenêtres tout simplement pour laisser le temps aux visiteurs de votre site de parcourir vos pages, de lire le contenu. Laissez par exemple deux minutes de lecture, ou bien affichez la pop-up au bout de 3 pages vues. Il est tout à fait possible de programmer cela grâce à JavaScript, ou bien de trouver une extension sur votre CMS.
  • Créez des fenêtres contextuelles spéciales avec des messages ciblés pour les articles populaires (en rapport avec votre page). Il est important de choisir une offre pertinente mais surtout cohérente avec la page sur laquelle se trouve l’internaute. Ne publiez donc pas la même pop-up sur toutes vos pages, car cela n’aura sûrement pas de cohérence avec votre contenu adéquat au sujet de la page.
  • Utilisez des combinaisons de pop-ups avec soin et attention : Et au mieux, les éviter. Bousculez un visiteur avec une pop-up est déjà très compliqué à maitriser,  si vous en rajoutez une deuxième couche, je vous conseille un focus total sur l’optimisation de l’ergonomie de votre pop-up (ou message de remerciement). Cela peut être très compliqué si vous n’avez pas de compétence en graphisme.
  • N’utilisez pas d’images lourdes sur votre Pop-up (cela ralentira la page) : Et on sait tous qu’un site lent suscite peu d’intérêt chez les internautes. Exportez vos images grâce à l’aide de logiciels professionnels n’est pas non plus la résolution de tout problème : C’est le rapport qualité/poids qui est important. Faites-donc attention à garder une haute qualité de vos images, et le plus optimisé possible au niveau du poids. Ainsi, l’utilisateur pourra lire votre pop-up sans attendre, et l’image ne sera pas pixélisée.
Actualité Digitale
Dernieres actualités
spot_img

Related Stories