Formation Analyse des pratiques en EHPAD

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) sont un domaine très sensible du milieu sanitaire, en raison de la fragilité des personnes du troisième âge.

Tout savoir sur la formation d’analyse des pratiques en EHPAD

Les situations vécues dans ce milieu sont parfois à l’origine de certains conflits entre les personnels, les patients et même les usagers.

Il faut alors se mettre en tout temps dans une posture professionnelle, d’où l’importance de l’analyse des pratiques professionnelles au sein des EHPAD.

Analyse des pratiques professionnelles : de quoi s’agit-il ?

Tout comme les termes séances de régulation d’équipe ou encore groupe de supervision, l’analyse des pratiques est une expression capitale dans le domaine de l’accompagnement des équipes. Il est souvent remplacé à tort par les autres termes mentionnés plus haut, ce qui est à l’origine de certaines confusions qui viennent alors paralyser la pertinence de cet outil de travail qui est d’une importance capitale.

Formation Analyse des pratiques en EHPAD
Formation Analyse des pratiques en EHPAD

En effet, dans un EHPAD, les équipes de professionnels s’attèlent à alléger les souffrances des patients au quotidien.

Ceci peut alors donner lieu à des situations difficiles, parfois conflictuelles qui peuvent à leur tour, avoir un impact négatif sur le côté bienveillant des équipes, sur leurs capacités d’empathie, qui sont pourtant des qualités indispensables lorsqu’il s’agit du traitement de l’être humain.

L’analyse des pratiques professionnelles en EHPAD se veut donc être un espace de réflexion permanent sur les pratiques des équipes.

Elle a pour but de procéder à l’analyse des situations pouvant poser des difficultés, et d’enrichir ces dernières au travers de l’éclairage clinique d’un psychiatre ou d’un psychologue.

Pourquoi mettre en place des groupes d’analyse de la pratique professionnelle ?

Pour une bonne compréhension de la raison pour laquelle il faut mettre en place des groupes d’analyse de la pratique professionnelle, il est indispensable de prendre le cas d’une situation vécue, celle d’une équipe de professionnels qui accompagne et intervient chez les personnes âgées. On les appelle les gestionnaires des cas. Certaines de ces interventions donnent lieu à des situations intenables pour ces équipes de professionnels.

Le gestionnaire de cas passera alors par une évaluation et il s’attèlera à mettre sur pieds une relation de confiance avec le patient. Par contre, les professionnels qui interviennent déjà dans cette situation demanderont avec insistance, des actes et des réponses immédiates.

Le gestionnaire de cas dans cette situation se trouvera alors tiraillé entre :

  • son chef de service ;
  • le patient ;
  • les professionnels partenaires.

Chacun des intervenants voudra que le gestionnaire de cas se joigne à son point de vue. Il s’agit d’une situation qui est difficile à tenir sur des mois.

Le gestionnaire de cas se retrouve alors avec de multiples interrogations, portant entre autres sur son champ d’action, sur sa légitimité à poser certaines actions, etc. Le groupe d’analyse de la pratique essayera de répondre à ces différentes questions.

En sa qualité d’espace de dialogue, le groupe d’analyse de la pratique professionnelle donnera du sens aux actes du gestionnaire de cas, à travers la posture de ce dernier. Il pourra alors savoir comment il doit se positionner, comment il doit accompagner les patients, ce qui  donnera du sens à son travail. Le gestionnaire de cas apprendra aussi à prendre du recul, à se sentir dans son droit, ce qui est capital dans l’accompagnement.

Prendre du recul par rapport à la pratique de son métier : quels en sont les avantages ?

Dans le monde de l’entreprise ou de l’organisation tout simplement, il peut arriver que l’on n’ait plus le recul nécessaire pour faire des analyses et pour prendre des décisions objectives. Dans ce type de situation, il est indispensable de prendre du recul, car cela a certains avantages.

L’un des premiers avantages à prendre du recul par rapport à la pratique de son métier, c’est le fait que cela permet de prendre de la hauteur. En effet, ceci peut être très utile pour des professionnels intervenant dans les EHPAD, au regard des malaises qui peuvent survenir au cours de l’exercice de leur métier.

Prendre de la distance dans son métier a aussi pour avantage de mieux gérer le stress surtout lorsqu’on sait combien de fois il est délicat de s’occuper au quotidien des personnes du troisième âge.

Se mettre en retrait un moment permet aussi de prendre ou de garder la confiance en soi, d’avoir un esprit serein et de rester motivé. Ce sont des éléments qui sont importants pour toute personne dont le travail est d’accompagner les autres au quotidien.

Prendre du recul a par ailleurs des avantages directs sur la santé. Ceci permet entre autres d’équilibrer son rythme cardiaque, de renforcer son système immunitaire, de diminuer la pression artérielle, etc.

Analyse des pratiques en EHPAD

Le groupe d’analyse des pratiques professionnelles peut être mis en place soit en intra ou en inter. Ce moment d’échange permettra ainsi à l’équipe de professionnels de procéder à une mise à jour des pratiques professionnelles à travers une relecture et une analyse des situations vécues par les membres de l’équipe.

L’analyse des pratiques en EHPAD peut donner lieu à certaines propositions telles que celle d’un espace d’accueil, de nouveaux outils d’analyse, etc. Ce moment d’échange permet aussi de laisser émerger des hypothèses, favorise la mise à jour des dynamiques et des enjeux latents aux problématiques que l’on retrouve dans la relation d’assistance.

Au regard de la complexité de certains cas, des relations pas toujours faciles avec les familles des résidants, l’analyse des pratiques en EHPAD va alors permettre aux équipes de professionnels de porter un autre regard sur les cas dits cliniques, de mieux gérer l’agressivité des patients ou de leurs familles.

Analyse des pratiques pour les cadres

Dans la plupart des cas, les chefs de service mettent en place un groupe d’analyse de la pratique pour les équipes qu’ils dirigent. Ils ne pensent pas souvent que cela pourrait être aussi bénéfique pour les cadres.

L’isolement des cadres est souvent un fait qui ressort pendant les moments d’échanges entre les cadres. La mise en place d’un espace d’échange permet dans un premier temps d’en finir avec le sentiment de mise à l’écart. Il faut dire que le fait de ne pas pouvoir exprimer une difficulté peut donner lieu à des conséquences néfastes non seulement sur la personne, mais aussi sur son travail.

Pour ce qui est de la séance d’analyse des pratiques pour les cadres, elle est semblable à celle des équipes. La différence ici porte sur les situations et la capacité à se dévoiler. En effet, les échanges portent ici sur la prise des décisions et permettent de donner à chacun, la possibilité de développer des compétences en matière d’encadrement.

Analyse des pratiques pour les équipes

Dans les différentes professions qui portent sur l’action sociale, il existe un socle : celui de l’assistance, de l’aide à l’usager. Cette assistance met parfois les professionnels eux-mêmes en difficulté. En effet, ils arrivent très souvent que ces derniers reçoivent des décharges émotionnelles des personnes qu’ils doivent accompagner ou de leurs familles.

Grâce à l’analyse des pratiques pour les équipes, ces derniers ont alors une instance qui leur permet de prendre du recul, d’exprimer facilement leurs émotions. Ce cadre d’échange permet aux équipes de travailler sur la façon de voir de chacun. Il permet aussi d’élaborer des hypothèses d’interventions, en trouvant ce que chaque membre de l’équipe est en mesure de faire en reconnaissant bien évidemment ses limites.  

Actualité Digitale
Dernieres actualités
spot_img

Related Stories