Senior : Comment entretenir sa mémoire et lutter contre les troubles cognitifs ?

La cognition désigne les activités de réflexion telles que la mémorisation, l’attention, l’apprentissage de nouvelles choses, la planification et la prise de décisions.

Des changements dans la cognition constituent un phénomène normal à mesure où les gens vieillissent.

Certaines personnes ont des changements mineurs de la pensée ou de la réflexion qui se produisent de temps en temps et d’autres ont des problèmes cognitifs plus importants qui ont lieu plus souvent. Des changements même mineurs de la pensée peuvent causer des difficultés dans votre vie quotidienne et affecter votre qualité de vie globale.

Quels types de problèmes de réflexion peuvent survenir avec le vieillissement ?

Les problèmes de mémoire sont le type le plus courant de problèmes de réflexion liés au vieillissement.
Il est plus difficile de retenir des informations dans notre esprit pendant une brève période pour effectuer une tâche, comme suivre des instructions ou calculer le montant d’un ticket de courses ou d’une addition au restaurant (on parle de mémoire de travail).

Les détails comme les noms et les lieux sont plus difficiles à se rappeler.

Il est plus difficile de se souvenir de quelque chose que l’on est censé faire à l’avenir, comme prendre ses médicaments ou se rendre à un rendez-vous chez le médecin.

L’attention ou la capacité de concentration sont également souvent affectées. Vous pouvez être plus distrait et il est beaucoup plus difficile de faire plusieurs choses à la fois.

La pensée peut devenir plus lente et l’accomplissement de tâches simples peut demander plus de concentration et de temps. Des problèmes de communication peuvent également survenir. Par exemple, vous pouvez avoir du mal à trouver vos mots ou à suivre une conversation.

Il peut être plus difficile de prendre des décisions, d’entreprendre des démarches, ou de retrouver un emploi.

Comment les problèmes cognitifs peuvent-ils avoir un impact sur votre vie quotidienne ?

Les troubles cognitifs limitent votre capacité à participer aux activités quotidiennes telles que le travail et les relations sociales.

Les troubles de la pensée peuvent avoir un impact sur votre indépendance.
Si vous avez des difficultés d’attention et que votre réflexion est ralentie, conduire peut devenir dangereux.
Vous pouvez également avoir des problèmes pour gérer vos finances en raison de difficultés à rester organisé et à prendre des décisions.
Les troubles de la pensée peuvent entraîner une retraite prématurée ou le chômage.
Les troubles de la pensée peuvent également accroître l’anxiété et le stress dans votre vie.

Heureusement, il existe des moyens d’améliorer votre manière de faire fonctionner votre cerveau et de réduire l’impact négatif que les troubles de la pensée peuvent avoir sur votre existence.

Conseils pour résoudre vos problèmes de mémoire

Vous pouvez gérer vos problèmes de cognition en en prenant tout d’abord conscience, en faisant des activités pour améliorer votre mémoire et en élaborant des stratégies de planification. Il est important de s’y prendre tôt pour mettre en place des soutiens qui vous aideront à résoudre vos problèmes de réflexion.

Comprendre vos problèmes

Prendre conscience de vos problèmes de réflexion, de mémorisation, ou de pensée et de la façon dont ils peuvent vous affecter est une première étape importante.

Les problèmes de cognition sont souvent graduels et peuvent ne pas être immédiatement perceptibles pour les autres, mais ils peuvent l’être pour vous. Voici quelques moyens de vous aider à comprendre vos problèmes de pensée.

Identifiez les éléments déclencheurs qui peuvent aggraver vos problèmes de pensée, comme le manque de sommeil, le stress ou certains médicaments, et notez-les.
Parlez à votre médecin de famille de vos problèmes et des éléments déclencheurs.
Votre médecin de santé peut vous adresser à un neuropsychologue. Ce dernier peut évaluer vos fonctions cognitives afin d’identifier vos points forts et vos points faibles. Cela peut être particulièrement important si vous travaillez ou si votre sécurité est en jeu.

Simplifiez votre journée

  • Instaurez une routine quotidienne. Cela peut rendre votre journée plus prévisible et moins stressante.
  • Respectez votre rythme pendant la journée.
  • Décomposez les activités complexes en plusieurs parties plus faciles.
  • Faites une seule chose à la fois lorsque c’est possible. Le multitâche peut souvent rendre la réflexion plus difficile.
  • Classez par ordre de priorité ce qui doit être fait. Faites ces choses en premier, puis les moins importantes plus tard.
  • Planifiez les activités qui exigent une plus grande concentration à des moments de la journée où vous êtes généralement plus apte à réfléchir.
  • Évitez les éléments déclencheurs dans votre environnement qui rendent la réflexion plus difficile.
  • Évitez les distractions visuelles ou sonores.
  • Gardez votre bureau bien rangé au travail, baissez le volume de la radio ou fermez les fenêtres s’il y a du bruit dehors.
  • Évitez les rencontres dans des environnements bondés et bruyants.

Apprenez de nouvelles méthodes qui aident à réfléchir

Essayez différentes méthodes qui peuvent vous aider à résoudre vos problèmes de réflexion et voyez ce qui fonctionne le mieux pour vous. Soyez ouvert à l’idée d’essayer de nouvelles méthodes. Voici quelques méthodes qui peuvent vous être utiles :

  • Mettre les choses par écrit.
  • Utiliser des aides-mémoire comme des post-it, des agendas ou des calendriers.
  • Le réglage d’une minuterie sur votre montre ou votre téléphone peut être un outil utile pour vous rappeler de prendre vos médicaments ou de vous rendre à un rendez-vous.
  • Votre médecin peut également vous adresser à un orthophoniste ou à un psychologue spécialisé dans la réadaptation, deux professionnels compétents qui peuvent vous aider à apprendre de nouvelles méthodes et à résoudre des problèmes. Ils peuvent également vous suggérer des activités et des changements de mode de vie qui peuvent contribuer à réduire les problèmes de réflexion ou même à améliorer les capacités de réflexion.

Maintenez un mode de vie actif et sain

  • Faites de l’activité physique. Des recherches ont montré que l’activité physique, comme la marche, peut aider à maintenir une bonne santé cognitive et prévenir le déclin cognitif. L’activité physique peut également contribuer à améliorer le sommeil, à combattre la fatigue et à améliorer l’humeur, autant d’éléments qui contribuent à votre cognition.
  • Participez à des activités mentalement stimulantes que vous aimez.
  • Lisez un nouveau livre, faites des mots croisés ou des Sudokus.
  • Lancez-vous un défi en apprenant quelque chose de nouveau. Les recherches suggèrent que cela peut être particulièrement efficace, car cela permet de créer de nouvelles connexions neuronales dans le cerveau.
  • Soyez actif socialement. Une bonne conversation peut stimuler une nouvelle réflexion.
  • Jouez d’un instrument ou écoutez de la musique.
  • Dormez suffisamment.
  • Faites des pauses fréquentes pendant la journée. Certaines personnes trouvent que se reposer en silence est plus efficace (éteindre le téléphone, la télévision, etc.). Cela vous aidera à minimiser la fatigue et à recentrer votre pensée.
  • Maintenez une alimentation saine. Une bonne alimentation peut vous aider à éviter la fatigue et à augmenter votre niveau d’énergie.
  • Améliorez votre humeur ; la dépression peut affecter considérablement votre capacité à réfléchir.
  • Essayez de minimiser le stress et l’anxiété.
  • Choses à éviter : fumer, abuser de l’alcool, consommer des drogues illicites et faire un mauvais usage des médicaments sur ordonnance ou en vente libre.
Actualité Digitale
Dernieres actualités
spot_img

Related Stories