Tarifs contrôle pont élévateur : vérification périodique appareil

Que retenir de la vérification périodique et du contrôle pont élévateur?

La question d’exploitation des appareils et accessoires de levage implique potentiellement des risques importants. Cela se rapporte notamment à la sécurité des usagers et ouvriers sur le lieu de travail.

À cet effet, le Code du travail exige des vérifications générales périodiques. Ces dernières sont donc recommandées aux entreprises possédant des engins de manutention, de travaux publics ou de levage.

Apprenez-en plus ici sur la vérification périodique.

Qu’est-ce que la vérification périodique d’un appareil de levage ?

Selon le Code de travail, la vérification générale périodique vise à identifier toute détérioration qui est capable d’engendrer des conséquences fâcheuses. Cette opération pourra alors permettre à tout utilisateur d’engin de levage de préserver sa santé. La vérification générale périodique sert à inspecter l’état des équipements de manutention et des engins. Depuis sa mise en vigueur par l’arrêté du 1er mars 2004, elle s’avère une disposition obligatoire pour certains engins de levage et de chantier.

Par cet acte, il est question de contrôler la bonne conformité de l’appareil et ses accessoires afin d’identifier toute détérioration pouvant engendrer un risque pour l’utilisateur. Après l’inspection, les anomalies identifiées doivent être corrigées pour conserver l’engin en bon état de fonctionnement. Les Vérifications périodiques de l’appareil de levage aident à définir un rapport d’intervention. Ce rapport regroupe les informations nécessaires relatives au fonctionnement de l’appareil, les anomalies identifiées sans oublier les causes de défaillances relatives à l’engin.

Comment se déroule une vérification générale périodique d’un appareil de levage ?

La vérification générale périodique d’un appareil de levage prend en compte les examens visuels permettant de déceler l’état de conservation de l’engin, ses équipements, mais aussi ses supports. Ce contrôle aboutit à l’identification des détériorations apparentes, à l’instar des corrosions, des déformations, des assemblages défectueux, des fissures, etc.

La vérification générale périodique d’un appareil de lavage comprend aussi des essais de fonctionnement. Ces essais servent à cerner le fonctionnement des mécanismes et à attester l’efficacité de l’ensemble des dispositifs intégrés sur l’appareil. C’est le cas des freins, des limiteurs de charge et d’autres dispositifs équivalents facilitant l’arrêt et le maintien des charges de l’appareil.

Quelle est la périodicité des vérifications générales périodiques ?

La vérification générale périodique d’un appareil de levage est recommandée  tous les 6 mois ou tous les ans. La périodicité dépend notamment de la catégorie d’engin qui est concernée. Les engins de levage chargés de déplacer et de lever de la marchandise doivent réaliser une vérification générale périodique tous les 6 mois.

En revanche, les engins de manutention de levage des produits non conditionnés sont obligés de faire une vérification générale périodique tous les ans.

Tarifs vérification générale périodique

Pont élévateur pour véhicule : quels sont les différents types ?

La fonction d’un pont élévateur est d’élever des véhicules légers et lourds à une certaine hauteur. Ce levage facilite les travaux d’entretien des véhicules, de dépannage ou les travaux de vérification générale périodique. En règle générale, on distingue 2 grandes catégories de ponts élévateurs, à savoir : le pont élévateur à colonnes et le pont élévateur à ciseaux. En effet, un pont élévateur à colonnes est équipé des colonnes de levage. Le nombre de colonnes varie en fonction du modèle de l’appareil. Il existe donc des :

  • Ponts élévateurs à une colonne d’une capacité de levage d’environ 2,5 tonnes ;
  • Ponts élévateurs à deux colonnes d’une capacité de levage située entre 2,5 et 7,5 tonnes ;
  • Ponts à quatre colonnes.

Le pont élévateur à ciseaux, quant à lui, est le plus prisé par les carrossiers et les pneumaticiens. Il est équipé d’un bras, d’un châssis, des croisillons, d’un déclencheur et d’un support. Il peut lever des charges à hauteur de 2 mètres.

Quel est le prix de contrôle d’un pont élévateur pour véhicule ?

Le prix d’un pont élévateur pour véhicule varie en fonction de nombreux paramètres. Cela comprend le modèle du véhicule, le fabricant, la capacité de levage, le système de levage concerné. Un pont élévateur peut donc coûter entre 700 et 20 000 euros. Pour ce qui est de son contrôle, le prix dépend aussi du technicien choisi.

Actualité Digitale
Dernieres actualités
spot_img

Related Stories